lundi 26 septembre 2016

À Plus D'Un Titre

Dynamic à Gérard Poirier, Orne. Champion trait 2016.

E Mail du Narais à Lionel Blanchet, Sarthe. Champion diligencier 2016.

Trouspinette 2 à Raymond Brion, Mayenne. Championne trait et Championne suprême 2016.

Dauphine des Lilas à Lionel Paumier, Sarthe. Championne diligencière 2016.

D'oseille d'Atout à Monique Patout, Sarthe. Championne trait jeune.

Leur nom restera gravé à jamais, sauf catastrophe universelle, dans les annales percheronnes, qu'elles soient manuscrites, avec des pleins et des déliés, ou numériques, et donc en écriture bâton le plus souvent.
Dynamic, E Mail du Narais, Trouspinette 2, Dauphine des Lilas et D'oseille d'Atout se sont illustrés à plus d'un titre puisque ces cinq chevaux percherons, deux mâles et trois femelles, ont été désignés Champions et Championnes de la race 2016.

Ce Concours national percheron, qui a vu le jour en 1884 à Nogent-le-Rotrou en Eure-et-Loir -un an après la création de la Société hippique percheronne-, a vécu en cette année 2016 sa 114ème édition. Bien évidemment, vous aurez noté que le compte n'y est pas ; mais il a fallu composer avec des périodes difficiles, période de crise économique à la fin du 19ème siècle et périodes de guerre dans la première moitié du 20ème siècle.

En plus de mettre en valeur les plus beaux spécimens de la race rassemblés pour l'occasion sur le site historique du haras du Pin, le Concours national qui, de tout temps, a célébré à la fois les percherons mâles et les percherons femelles, est l'occasion d'un grand brassage de population et de chevaux.
Ce grand rassemblement annuel permet de s'ouvrir à la réalité hexagonale du monde percheron et de toucher du doigt son rayonnement mondial puisque cette année encore, le National a accueilli son lot de visiteurs étrangers avec des éleveurs/utilisateurs/passionnés de chevaux percherons venus d'Allemagne, d'Italie, de Suisse, d'Angleterre, de Pologne et même du Chili.

Dans un contexte généralisé d''uniformisation qui pourrait conduire à long terme à une perte d'identité, il est important que la race percheronne affiche sans répit sa différence en mettant en valeur ses spécificités et ses aptitudes et en rappelant son rayonnement mondial, qu'il soit d'hier ou d'aujourd'hui. Le Concours national de la race, vitrine et tribune, est à n'en pas douter, au-delà des titres honorifiques décernés, l'une des pierres angulaires sur lesquelles s'est constituée et se perpétuera la race percheronne.

Bonus de la Noé à Bernard Boblet, Orne.

Enrico de la Meule à Élise et Rémy Laneyrie, Allier.

Espoir Creusois à Pascal Vallée, Mayenne.

Elma de Caprais à Fabrice Gaumet, Creuse.

Patrick Maudet, meneur et Julien Fouasnon, groom, avec Ouraline de Réno et Quelle Charlotte, de l'équipe masculine de l'Orne qui a remporté le Challenge utilisation 2016.

Compte-rendu du Concours national 2016 sur le site de la SHPF www.percheron-france.org Rubrique Actualités.

jeudi 22 septembre 2016

Passé Récent

Rieuse des Forges, Concours national 2009.

À la veille du 114ème Concours national de la race percheronne,  les 24 & 25 septembre, au haras du Pin, nous vous proposons quelques images glanées lors des Concours nationaux de la décennie passée.

Concours national 2010.

Atol d'Atout, Concours national 2012.

Concours national 2007.

Concours national 2006.

Concours national 2006.

Concours national 2013.

Virtuose du Valmartin, Concours national 2012.

Kalmie, Concours national 2008.

Concours national 2014.

Duke d'Urbise, Concours national 2015.

Troubadour des Hâtes, Concours national 2009.

Sélamy Choty, Concours national 2009.

Arnac de St Aignan, Concours national 2013.

Toti de la Comoche, Concours national 2010.

Concours national 2014.

De La Fauche Dans Le Perche



Septembre, c'est le mois de la fauche. Fauche tardive, bien évidemment.
Cette expression de 'fauche tardive' correspond à une gestion spécifique de prairies extensives et d'espaces humides difficilement valorisables par une agriculture intensive classique et qui, laissés en "jachère", font l'objet d'une ou deux tontes annuelles, et parfois d'une tonte de type gyrobroyage à la période automnale quand l'état de la végétation l'impose.

Il y a une dizaine de jours, Falbala et Artus, percherons de leur état, attelés à un avant-train motorisé Pioneer (essence, 35 CV) suité d'un gyrobroyeur, un ensemble coordonné et dirigé par Jean-Baptiste Ricard et Laura Chiron, s'en sont pris à une zone humide gagnée par la végétation.
Cela s'est passé sur deux jours, à la Maison du Parc naturel régional du Perche, à Nocé, dans l'Orne. Si le manoir de Courboyer, figure de proue du domaine, situé sur la hauteur a les fondations bien au sec même en période de fortes pluies, la partie basse du domaine longée par un ruisseau nonchalant a fréquemment les pieds dans l'eau, interdisant toute intervention motorisée classique.
Quelques images.








mercredi 21 septembre 2016

Laissez-Vous Guider






La  pratique de l'attelage vous titille ? Peut-être même avez-vous déjà eu quelques aventures guides en main ? Peut-être êtes-vous un meneur confirmé, comme ceux et celles rencontrés lors du concours d'attelage de tradition de Sourches, dans la Sarthe ?...
Quoi qu'il en soit, le Hors-Série tout beau tout neuf proposé par Attelages Magazine, avec en gros titre "Conseils & Petits trucs pour une bonne pratique de l'attelage" et en sous-titre "Votre formation, votre cheval, votre voiture, votre harnais, votre équipement" ne manquera pas de vous intéresser.
Dans toutes les bonnes Maisons de la Presse.


Le Percheron En Fête


Le  Syndicat ornais du cheval percheron fête son cheval  le 15 octobre 2016 à 20 heures, à la Salle des Fêtes du Gué-de-la-Chaîne près de Bellême.
Contact pour réservation : en bas du document.

mardi 20 septembre 2016

Tradition Sarthoise



Un  concours d'attelage de tradition dans un tel cadre, ça coule de Sourches !
Le département de la Sarthe et la commune de Saint-Symphorien peuvent désormais s'enorgueillir d'un concours international d'attelage de tradition (CIAT). C'est en effet avec en toile de fond le château de Sourches, propriété de Bénédicte et Jean de Foucaud, que s'est déroulé ce concours mis sur pied par Anita Rovers dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine des 17 & 18 septembre.

Une quarantaine d'attelages venus de plusieurs pays européens, Belgique, Allemagne, Italie, et bien sûr France, ont évolué pendant deux jours dans le parc du château et sur les routes environnantes. Le samedi s'est déroulée la présentation des attelages dans le parc de ce domaine de 90 ha. Le dimanche matin, les attelages s'en sont allés par monts et par vaux à travers la campagne pour un routier de 18 km avant de rentrer au château pour disputer une maniabilité en après-midi.
Cette maniabilité en images.









Mais mais... Oui, des percherons ! Une paire de percherons de robe noire en attelage de tradition... L'attelage de l'écurie Biget bien sûr.



Mais mais... Oui, des cobs normands ! Les cobs de l'écurie Norbert Coulon bien sûr.